Logo Librairie des Marais Villefranche-sur-Saône

“Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux”

Jules Renard

L’ACTU DE LA CULTURE

L’appel du Large

L’exposition L’appel du Large présente dix artistes récemment sortis des écoles d’art et de design de la région Auvergne-Rhône-Alpes, tous résidents ou anciens résidents des ateliers de l’association Le Grand Large à Lyon, qui accompagne la professionnalisation des jeunes diplômés. Dix artistes, dix visions du monde et de l’art, dix sensibilités différentes qui invitent à explorer des univers artistiques d’une grande richesse.
Les techniques sont diverses, les thématiques sont multiples, les formats varient, mais les artistes présentés partagent un point commun – ils sont tous au début de leur voyage artistique qui, à la sortie de l’école, les mène à développer leur propre langage. L’appel du Large, c’est cet appel intérieur, le besoin de liberté qui les pousse à s’exprimer et à s’affirmer en tant qu’artistes. Les œuvres présentées sont réunies autour de la thématique du voyage. Le voyage intérieur et émotionnel qui guide l’œil et la main des artistes, mais également le voyage physique, d’une découverte à l’autre, entre plusieurs pays parfois. Voyage à travers le temps aussi – chaque artiste a choisi une œuvre de la collection du musée, résonnant avec ses propres créations, pour un dialogue artistique personnel.
Artistes présentés : Siouzie Albiach, Ghazale Bahiraie, Niloufar Basiri, Clémentine Chalançon, Viriya Chotpanyavisut, Yuanchi Jiang, LinGe Meng, Suan Müller, Sohyun Park, Lorette Pouillon.
En collaboration avec Le grand Large.
https://www.musee-paul-dini.com/expositions/lappel-du-large/

Auditorium de Villefranche

Le quatuor Magenta est de retour, avec quelques récompenses supplémentaires à son arsenal et toujours la même fraîcheur, pour poursuivre l’exploration des oeuvres clés du répertoire de musique de chambre. Les quatre jeunes musiciennes, protégées des quatuors Strada et Modigliani (bien connus du public des Concerts) s’arrêtent à nouveau à l’auditorium sur le chemin de leur carrière florissante.

Au programme, deux compositeurs majeurs de la musique classique, deux œuvres essentielles du répertoire :

Tout d’abord le jeune Beethoven qui en 1801 compose son premier cycle de quatuors. De ces six premiers quatuors, le quatrième se distingue : unique pour sa tonalité mineure, il laisse entendre des déclarations audacieuses et des potentialités théâtrales, indices de son avenir révolutionnaire déjà perceptible et d’une atmosphère inquiétante et implacable qui deviendra une caractéristique du style de Beethoven.

Brahms est quant à lui un homme âgé quand il compose son quintette pour clarinette et cordes. Dans cette pièce bouleversante, heureuse et apaisée, les timbres de la clarinette, souvent en majesté, en soliste ou en dialogue, y sont amoureusement visités.

Aux côtés du quatuor Magenta, c’est Olivier Derbesse, clarinettiste solo de l’Orchestre de Paris qui donnera à entendre l’un des sommets du génie de Brahms.

https://www.concertsauditorium.fr/saison-2023-2024/le-quatuor-magenta/

Théâtre de Villefranche

Rochebrune, village du massif imaginaire des Hautes Aigues, est en alerte depuis que se produisent des écroulements sur les sommets, liés au changement climatique et à la fonte du permafrost.

Alors que les acteurs du territoire s’interrogent sur l’avenir de la vallée, arrive une alpiniste décidée à réaliser l’ascension du sommet majeur de la région, la Grande Reine, dont une partie s’est récemment effondrée.

Mort d’une Montagne est une pièce d’aventure dont les protagonistes sont immergés dans l’immensité et la rugosité du milieu montagnard. Cette pièce, écrite à la suite d’une résidence avec les habitants dans le massif de Belledonne, nous plonge dans l’intimité d’un territoire fragilisé et nous donne à voir les conséquences du réchauffement climatique, notamment pour les populations locales. Concret et poétique.
https://theatredevillefranche.com/spectacles/mort-dune-montagne-les-sauvages/